06 08 35 34 19

Cet article, je l’écris autant pour vous que pour moi. Comment être et rester motivé.e ? Et pourquoi d’ailleurs ? Il y a la motivation liée aux activités du quotidien, celle à des projets comme des travaux à réaliser ou le mettre en place une démarche zéro déchets par exemple, ou l’environnement familial … et puis il y a celle liée à des intentions qui se rapportent à nous, notre santé, notre corps, notre bien-être comme se sentir plus serein·e, apprendre à lâcher prise, être plus calme, ou à apprivoiser les émotions …
Comme vous l’avez remarqué, je ne parle pas d’objectif … J’ai plus de mal avec le terme « objectif ». Personnellement, ce mot a une aura de stress. Dans mon imaginaire, il est porteur d’une certaine pression lien avec chiffre d’affaires, de réussite à tout prix et même perte de poids 😂 😂 😂.
Même lors d’un nouvel accompagnement quand une nouvelle personne vient me voir,  je vais plutôt parler d’intention, de souhait. Ceci étant la finalité est la même, nous allons devoir déployer de l’énergie, nous investir afin que notre intention devienne un fait, une réalité. Alors comment s’y mettre et garder le cap ?

Comme d’habitude pas de recette, je serai bien en peine de vous en proposer une car ce qui fonctionne une fois pour moi, à un moment donné n’est plus du tout motivant. Et puis, nous sommes tellement tous différents. Sans oublier que par moment, il y a les intentions qu’il « faut » faire, parce que nous n’avons pas le choix et qui relève plutôt à de la contrainte que d’un véritable vœu. Et là c’est encore plus compliqué de se motiver et de rester motiver.

Se rappeler pourquoi nous avons cette intention ?

Admettons, vous souhaitez vous lancer dans un rangement en profondeur de la cuisine. Pour vous, c’est une vraie corvée et la mise en route reste vraiment difficile. Posez-vous la question du pourquoi ? Pourquoi vous avez eu cette idée incroyable de ranger la cuisine ? Faites la liste de ce que cela va vous apporter de positif !  Vous allez y voir plus clair : retrouver vos affaires, ne plus vous prendre les couvercles de vos boites sur le coin de la figure quand vous ouvrez une porte de placard, faire de la place … Bref la vie dans la cuisine sera beaucoup plus agréable et fluide.
Autres exemples, le sport ou l’alimentation. Je pense que ce sont les 2 grands sujets de résistance (surtout en hiver, mais là bingo c’est le printemps). Généralement, la flemme et le plaisir immédiat priment.
Revenez aux pourquoi :  Me sentir plus légère, ne plus avoir des maux de ventre, me sentir plus fluide et plus tonique, retrouver de l’énergie.
Oui, pourquoi vous vous êtes engagé·es dans cette démarche ? Qu’est-ce qui est important pour vous ?
Peut-être juste l’envie de vivre pleinement, non ?

Lire aussi : Prendre soin de soi 

Se mettre en mouvement : ne pas se reposer sur ses lauriers.

Vous connaissez « l’appétit bien en mangeant » et « plus vous en faites et plus vous avez envie d’en faire ».
C’est un peu le truc pour rester motivé·e. L’idée est de se mettre en mouvement.
La motivation est une énergie, une énergie positive ! Et comme d’habitude, ça se travaille.
Peut-être que les premier temps vont vous demander un effort, oui mais cet effort n’est ni plus ni moins que de la bienveillance envers vous-même.
Les gros mots sont lâchés : j’y réfléchis souvent quand nous nous donnons une intention puis que nous lâchons, qu’est ce que ça vient dire de nous, pour nous et sur notre rapport à nous même ?

Aménager son temps

Dès fois l’ampleur de la tâche nous parait tellement énorme que les bras nous en tombent. Notre motivation se dégonfle comme un soufflet. C’est là, juste à ce moment là que la négociation avec nous-même entre en jeu (allez, je regarde encore un épisode et je m’y mets …, ça vous parle ?) Là encore pourquoi pas … Puis, nous ne sommes pas obligé·es de faire cette tâche en une seule fois ou pendant des heures.
Quand commence un accompagnement en sophrologie, comme je le dis à chaque fois, pas de magie dans la sophrologie, cela demande de l’entrainement…
Vous pouvez juste inclure les exercices dans votre quotidien sans vous réserver un temps dédié : vous allez vous chercher un café : quelques respirations calmantes sur les trajets. C’est le moment de la pause : avant de vous lever, vous pouvez juste faire quelques mouvements des épaules, en vous rasseyant : relâchez tranquillement les épaules et portez l’attention sur vos points d’appuis…
Pour tenir d’autres habitudes que vous souhaitez mettre en place, vous pouvez ritualiser ou juste planifier.
Fixez-vous juste 10 mn : 10 mn ça ne fait pas peur. De 10 mn en 10 mn, vous verrez que vous avancerez.

Ecouter votre énergie

Et vous avez aussi le droit de ne rien faire, de juste vous accorder un temps de rien. La motivation est en lien avec votre énergie. Se motiver quand on en est au degré zéro n’est d’ailleurs pas du tout conseillé.
Ecoutez-vous, écoutez votre corps (en toute authenticité bien sûr). Vous seul·e savez ce qui est bon pour vous et ce dont vous avez besoin.

Et croyez-moi, par expérience, quand je ne suis pas motivée à me mettre en route pour réaliser ce que j’avais prévu, je sais très vite si c’est un vrai manque d’énergie, ou une grosse flemme en écoutant. Ce qui m’aide c’est de me projeter (grâce à une visualisation) à la fin de la journée et de ressentir comment je me sentirai si je ne fais rien ou pas). Et là très vite mon corps me parle. Si je sens monter en moi les sensations d’ennui, de mollesse, il est nécessaire que je me mette en mouvement !
Alors oui, vous avez le droit de vous accordez du repos. C’est nécessaire pour commencer de recharger les batteries.
Puis dès que vous sentez une once d’envie de bouger : faites-le !
La mise en mouvement vous redonne de l’énergie, ça va vous motiver, l‘envie qui monte vous donnera à son tour de l’énergie. Et vous récupérerez encore plus d’énergie ! Et la boucle est bouclée.

Réaliser ce que l’on avait prévu est hautement satisfaisant. Imaginez ressentir le calme, la sérénité au quotidien, la joie …

Prenez plaisir, soyez satisfait·e de vos avancées. N’oubliez surtout pas, votre temps est tellement précieux. Vous le savez bien, c’est fou comme ça passe vite !

————-

Cet article vous a aidé, éclairé, partagez-le et laissez des commentaires.

Vous sentez le besoin d’être accomppagné·e : contactez-moi en cliquant là ⇢ Séverine Gey  Accompagnement & Sophrologie Lille