06 08 35 34 19

J’ai encore certaines choses à vous partager sur la motivation. L’article précédent finissait par « Prenez plaisir, soyez satisfait•e de vos avancées ! » (Pour vous remémorer l’article ou juste le découvrir : #1 Se motiver et rester motivé·e).
Oui, prendre plaisir à mettre en place, à célébrer chaque petit pas, prendre le temps de parcourir le chemin et de porter, aussi, attention au chemin que l’on empreinte.

Se mettre en chemin …

Doucement mais sûrement. L’idée ici est tout d’abord la mise en mouvement.
Pour se donner du cœur à l’ouvrage, la visualisation ou plus simplement, le rêve éveillé peut vous aider : oui RÊVEZ à comment ça sera quand vous aurez mis en place ou atteint, ce que vous souhaitez faire. C’est un moyen idéal pour vous donner l’envie et l’étincelle : allez chercher une énergie « dans le futur », pour vous booster dans votre présent.

Puis avancer… un pas à la fois.

Ensuite, être à l’écoute de son rythme. Se mettre des étapes faciles à réaliser pour gagner en confiance et en satisfaction.
Petit exemple, vous souhaitez vous améliorer en pâtisserie, l’idée est de commencer tranquillement par un quatre quart, avoir une bonne maitrise puis de passer à une difficulté supérieure.
Prendre confiance en répétant d’abord des choses simples jusqu’à tant que vous maitrisiez, puis passage à quelque chose d’un peu plus compliqué.
Oui comme ça, un pas à la fois.

Se faire plaisir pour nourrir l’estime de soi

Quelle belle transition après avoir parlé pâtisserie !
Célébrez chaque petit réussite ou grande victoire. Partagez-la avec vos ami•es, vos proches. Faites-vous un cadeau, un petit plaisir.  Vous n’êtes peut-être pas arrivé•e à destination, oui mais c’est une étape, un accomplissement.
Prenez le temps d’intégrer ce que vous avez mis en place. Cela va vous booster et en plus cela va venir renforcer l’image que vous avez de vous, la confiance, l’amour pour vous. Bref, l’estime que vous avez de vous.

Vous pouvez lire aussi l’article : Pause d’intégration 

Se faire aider & partager

Je trouve que cette proposition est intéressante. Vous pouvez vous trouver un ou une allié•e qui peut vous remettre sur les rails, vous redonner de la motivation, vous aider à ne pas baisser les bras. Oui demandez de l’aide à vos ami•es.
J’avoue que pour moi, par moment, cette proposition est compliquée, non pas par peur de demander de l’aide, cependant il se peut qu’un jour je n’ai pas envie (par exemple d’aller courir alors que c’était prévu), et  que l’on vienne me rappeler mon intention (même si c’est moi qui l’ai demandé), je peux m’énerver un peu … (surtout quand c’est mon mari 😂).
Si vous êtes comme moi, prévoyez un petit code avec votre ami•e pour prévenir que là vraiment ce n’est pas un manque de motivation mais que vous avez vraiment besoin de faire une pause et … évitez de tirer sur l’ambulance…

Enfin, regarder et chérir le chemin parcouru

Evidemment, le chemin emprunté n’est pas toujours simple. Il y a des moments d’avancées, des moments où l’on recule plutôt et d’autres où l’on stagne. Parfois, rien ne se déroule comme vous l’aviez prévu et d’autres, tout se met en place comme si c’était une évidence.
Par moment, cela peut vous paraître long. Alors, arrêtez-vous et faites la liste de tout ce que vous avez accompli, relisez (et c’est vraiment chouette pour cela de les noter) toutes vos petites et grandes victoires.
Regardez le chemin que vous avez emprunté. Renforcez-vous de tout ce positif, appréciez, intégrez, engrammez.

Puis remettez-vous en chemin, juste si c’est nécessaire .

————-

Cet article vous a aidé, éclairé, partagez-le et laissez des commentaires.

Vous sentez le besoin d’être accomppagné·e : contactez-moi en cliquant là ⇢ Séverine Gey  Accompagnement & Sophrologie Lille