06 08 35 34 19

Comme vous le savez, le printemps est synonyme de renouveau. Les jours rallongent, les oiseaux tout comme les plantes sortent de leur torpeur : ça chante, ça bourgeonne, ça fleurit !
Qu’en est-il de vous?
C’est vrai que le contexte ambiant n’est pas des plus vivifiants, des plus motivants. Je sens bien autour de moi cette lassitude, la lourdeur d’une chape de plomb sur nos épaules, comme un empêchement.
La vie nous demande encore de venir piocher dans nos ressources profondes pour renaitre à nouveau. Pour trouver et renforcer vos ressources profondes, ce qui vous fait pétiller, il y a des possibilités.
Voici quelques pistes à explorer.

Apprendre à vivre avec votre stress, vos émotions

Vous savez quoi : ressentir du stress, vivre des émotions, c’est normal ! C’est la vie.
Le stress et les émotions sont juste des messages de notre corps pour nous avertir que quelque chose vient nous bousculer ou que nous sommes dans le trop ou le pas assez. Ils nous permettent de porter toute notre attention sur ce qui se joue pour nous.

Par moment, la raison de notre déséquilibre est facile à repérer, parfois non. Ceci étant, même quand c’est facile à repérer, tout  ne peut changer en un claquement de doigt. Cela demande du temps pour accepter les situations et savoir ce que l’on doit mettre ne place. Temps, patience et travail.

A lire aussi : #1 Toutes les émotions sont positives / #2 Les émotions : apprendre à les entendre pour les comprendre

Si vous sentez que vous êtes régulièrement dépassé·es par vos émotions ou étreint·es par une angoisse qui vous empêche d’être serein·e, ou pris·es de panique pour le moindre imprévu. Je ne peux pas vous dire mieux que de pratiquer la sophrologie. Pour savoir ce que cela peut vous apporter : aller sur cette page

Apprendre à écouter ses besoins

Pas si facile, mais pas compliqué non plus. Soyez juste à l’écoute de ce qui se passe en vous. Reconnectez-vous à votre corps. Que ressentez vous ? De la détente ? Des tensions ? Une bonne énergie ?
En se fiant à vos ressentis, vous allez renouer avec vos besoins élémentaires, parce que le corps est le meilleur ami de l’âme. Besoin de repos : faites une pause. Vous vous sentez tendu.e, étirez vous ! Vous ressentez une bonne énergie : laissez-là s’exprimer : chantez, dansez …
Allez à la rencontre de ce qui vous fait pétiller  : faites un gâteau, discutez avec un.e ami.e, allez marcher, apprenez, écrivez … Vous sentez que vous avez besoin de clarifier, alors organisez-vous, rangez … Prenez ce temps pour laisser germer ce qu’il a en vous.

Ré-apprendre à rêver

Même s’il est difficile de faire des projets, vous avez juste le droit de rêver. Ça ! Rien ne vous empêche, aujourd’hui, de rêver ! Alors ne vous en privez pas.
Laissez vous aller aux rêves éveillés : vacances, voyage, job, maison, activités, travaux, envies, vous… peu importe ! Laissez de côté tous les « oui mais » et laissez vous emmener au grès de vos rêves.
Et pour ne pas les oublier vos rêves, je vous propose de les écrire (et de les relire le plus souvent possible) ou d’en faire un tableau. Oui un tableau de visualisation.

En plus, c’est le bon moment, comme c’est une nouvelle saison, un nouveau départ (comme chaque jour, chaque semaine, chaque cycle de lune, chaque mois, chaque année), profitez pour donner corps à vos rêves, vos envies.

Et comme, je ne vous partage rien que je ne fais pas déjà, voici le mien. J’ai choisi des images que j’ai glanées dans des magazines ou sur Pinterest. Je les ai découpées, assemblées et collées. J’ai adoré faire ça. Il est fixé au mur, au-dessus de mon ordinateur. Comme ça, dès que je relève la tête, je vois tout ce qui me plait, ce qui a du sens pour moi, tous mes rêves et mes envies.

Si vous souhaitez en savoir plus sur comment réaliser votre propre tableau de visualisation, envoyez-moi un mail et je serai ravie de vous en expliquer les étapes. C’est un outil que j’utilise aussi dans l’accompagnement « Juste pour vous ».

Aller prendre l’air

Je pense que chaque thérapeute et praticien qui vous accompagne à être mieux, vous le dira. Allez prendre l’air. Aérez vos neurones, faites bouger vos jambes ! Avec ou sans but, dans un parc, un bois, votre jardin (si vous avez la chance d’en avoir un) ou juste faire des étirements sur votre balcon. En plus, là avec l’arrivée du printemps, c’est un régal.
Sortir, c’est bon pour la tête et pour le corps. Bref, c’est trop bon pour vous.
Profitez-en pour écouter vos besoins et y répondre : si vous savez besoin de calme, vous y aller seul.e. Si vous avez besoin de marcher vite, allez-y ! Adaptez votre rythme. Vous pouvez être en lien avec vos sens en faisant une marche en pleine présence ou juste de la musique plein les oreilles !

Profitez de ce début de printemps pour pétiller de nouveau, retrouvez ce qui vous fait vibrer, pour juste ou juste 😉, vous sentir vivant·e !

Si cet article vous a aidé, n’hésitez pas à commenter, à nous raconter vos propres expériences et bien sûr à partager.

  © Kristopher Roller   © Heino Elnionis